A lire absolument avant d’investir dans un Groupement Forestier

Investir en Forêt via un Groupement Forestier, c’est un choix qui doit être fait en connaissance de cause. Les principales caractéristiques sont les suivantes : 

 

Liquidité   

         ……….. Vous devenez porteur de parts de Groupement Forestier. Mais comment les revendre ? Il vous suffit d’en faire la demande au Gérant du Groupement Forestier. Par contre, la liquidité des parts du Groupement Forestier n’est jamais garantie. Elle dépendra de la demande pour ce type d’investissement lors de la revente, et cela peut prendre du temps : ce n’est pas une épargne facilement disponible.

Rendement                         

Le rendement brut de la forêt en France est de 2%. Il faut déduire ensuite les frais du Groupement Forestier (frais de gestion, coût des éventuelles assurances tempêtes et incendie, coût du dépositaire…). Ainsi le rendement net moyen sur longue période du Groupement Forestier peut être de l’ordre de 1%. Il peut être versé sous forme de dividendes. Ce rendement du Groupement Forestier, par nature irrégulier, n’est jamais garanti.Un exemple : si vous plantez une forêt qui sera récoltée dans 80 ans, vous ne compterez que 4 ou 5 coupes sur la période. Ainsi la forêt ne génère des revenus de coupes de bois que sur 4 ou 5 années, les 75 autres années sont blanches. Un Groupement Forestier achète en principe plusieurs forêts. Des coupes viennent donc s’intercaler. Par ailleurs les forêts achetées peuvent être déjà en production, réduisant le temps d’attente au départ. Mais ce n’est pas un loyer qui tombe tous les mois !

Valeur des parts

La valeur des parts du Groupement Forestier dont vous devenez propriétaire évoluera dans le temps, à la hausse ou à la baisse : elle dépend pour l’essentiel de l’évolution du prix à l’hectare en France. On ne peut être certain de la valeur d’un appartement dans 10 ans, il en va de même pour la forêt. Notez tout de même, sans que cela présage du futur, que le prix à l’hectare a gagné 3,5% par an sur les 20 dernières années. Par ailleurs, si les coupes réalisées par le Gérant du Groupement Forestier sont raisonnables, le volume de bois dans la forêt augmente régulièrement, ce qui fait un peu progresser la valeur des parts du Groupement Forestier.

Responsabilité

 Les forêts portent des risques liés à l’évolution de leur valeur qui n’est pas garantie, mais aussi de risques naturels comme les tempêtes et les incendies (qui peuvent faire l’objet d’assurances) et les risques phytosanitaires (qui ne bénéficient pas d’assurances). A ces risques s’ajoutent ceux du Groupement Forestier lui même : variation à la hausse ou à la baisse de la valeur des parts, risque de liquidité et de rentabilité. Par ailleurs les Groupements Forestiers sont des Sociétés Civiles. En conséquence la responsabilité de l’investisseur n’est pas limitée à la valeur de son apport. Les associés sont tenus des éventuelles dettes du Groupement, chacun dans la proportion des parts qu’il détient, pour autant que le Groupement ait des dettes et pour autant qu’il ait été préalablement et vainement recherché.

Frais

Les frais dépendent des Groupements Forestiers. Ils sont composés de frais de gestion annuels supportés par le Groupement Forestier, de frais de transaction et de frais au moment de votre investissement. En général les frais de notaires, droits de mutation et frais de transaction, supportés par le Groupement Forestier lors de l’acquisition des forêts, sont capitalisés dans la valeur des parts du Groupement Forestier et vous devriez pouvoir les récupérer au moment de la revente des parts du Groupement Forestier, si la liquidité le permet.


Demande d'information