Close

Performance des Groupements Forestiers

Durée d'investissement

Avant toute chose, notez que l’investissement dans un Groupement Forestier ne peut générer de performance que sur le long terme, et ce pour plusieurs raisons. En premier lieu, le rendement d’une forêt est différent d’une année sur l’autre. En effet on ne peut que rarement y réaliser des coupes de bois tous les ans. Selon les essences, selon la maturité, selon la sylviculture engagée, les coupes seront plus ou moins espacées dans le temps. Un Groupement Forestier peut détenir plusieurs forêts, ce qui permettra de lisser ce rendement, mais c’est surtout la patience qui permettra de l’apprécier. En second lieu, l’évolution de la valeur d’une forêt dépend de l’évolution de son stock de bois sur pied d’une part, et de l’évolution du prix des forêts, donc du marché, d’autre part. Là aussi, il est nécessaire de laisser le temps faire son oeuvre.

Construction de la performance

La performance de votre investissement dans un Groupement Forestier sera la somme des rendements annuels éventuellement perçus, et de la plus ou moins-value réalisée lors de la revente des parts du Groupement Forestier.

Rendement


Le rendement généré par une forêt provient essentiellement de la revente des bois, qui constitue le chiffre d'affaires du Groupement Forestier. Sur le long terme, ce chiffre d'affaires dépend donc de la capacité des sols à produire des bois rapidement, et de qualité. Ainsi le gérant du Groupement Forestier devra être attentif à ce que les essences en place soient "en station", c'est à dire adaptées aux sols et au climat. Par exemple des chênes sur des sols sableux qui laisse l'eau filtrer en Gironde seront courts et brogneux alors que des pins maritimes y trouveront leur place. Ces mêmes chênes seront en station sur les sols frais et argilo-limoneux de l'Allier.

Le chiffre d'affaires dépendra aussi de la valeur des bois : le marché fait évoluer les cours du bois à la hausse ou à la baisse, il faut donc choisir le bon moment pour les prélever. Par ailleurs, le prix obtenu sera d'autant plus élevé que les bois seront destinés à des usages à valeur ajoutée. Le bois d'oeuvre pour la tonnellerie est mieux valorisé que le bois de trituration pour les panneaux agglomérés par exemple, mais il faut moins de temps pour produire ce dernier.

Enfin le produit de la vente des bois et accessoirement du loyer de chasse seront diminués des frais d'exploitation et de surveillance des forêts, du coût des assurances tempête et incendie quand elles sont prises, et des frais de gestion du Groupement Forestier lui-même. En général dans un Groupement Forestier le rendement annuel pourra varier entre 0 et 2%, et atteindre 1% en moyenne, sous réserve de conserver les parts au moins 10 ans, et sans que cela puisse être garanti.

ESSENCES VERT

Valeur des parts


La valeur des parts d'un Groupement Forestier variera avec l'évolution de la valeur des actifs qu'il détient. Un peu comme dans l'immobilier où le prix au mètre carré varie beaucoup d'un bien à l'autre, le prix à l'hectare des forêts varie sensiblement d'un massif à l'autre. Leur valeur dépend surtout du stock de bois présent : une forêt pauvre aura une valeur proche de celle du foncier nu, alors que la valeur d'une forêt riche s'en éloignera. Ainsi, bien que le prix moyen en France soit d'environ 4.000 euros par hectare (Source : SAFER 2018), il n'est pas anormal qu'une forêt riche en chênes de qualité puisse dépasser 15.000 euros par hectare.

Outre les qualités intrinsèques de la forêt (stock de bois, accessibilité, climat, surface, sols, essences...), c'est l'offre et la demande qui fera varier la valeur des forêts dans le temps, à la hausse ou à la baisse. Aujourd'hui la demande pour les forêts est importante, pour une offre très limitée s'agissant des forêts de plus de 50 hectares.

Sans que cela puisse préjuger des performances futures, sur les 20 dernières années le prix des forêts a progressé en France de plus de 3% par an en moyenne. L'évolution de la valeur des forêts des Groupements Forestiers pourra être différente, selon les forêts choisies et selon le marché futur.

Réaliser une éventuelle plus-value lors de la revente des parts suppose de pouvoir les revendre. Or la liquidité ne peut être garantie. Prêtez donc attention à la manière dont le gérant du Groupement Forestier organise cette liquidité.

Perspectives

Sans pouvoir garantir des performances futures positives, France Valley considère que le contexte est favorable au développement de la forêt comme classe d’actif à part entière dans l’épargne. Quatre facteurs de marché au moins déterminent l’évolution de la valeur des forêts et leur rendement : la demande pour le bois dont en particulier dans la construction, le rôle donné à la forêt dans le développement durable, l’évolution de la fiscalité forestière, et le contexte économique global. Nous vous donnons ci-dessous quelques clés d’analyse.

La construction bois

La France est en retard s'agissant de l'usage du bois dans la construction. Les techniques permettent pourtant d'élever des immeubles de plusieurs étages. Un rattrapage est en cours : la construction de logements collectifs a progressé de 19% en 2018. Cette hausse était de 20% pour les maisons individuelles et 49% pour les maisons individuelles des promoteurs. Cette hausse est de 31% pour les bâtiments professionnels (Source : enquête CODIFAB 2018). Cette tendance de fond semble devoir se poursuivre plusieurs années puisque seulement 6% des maisons individuelles sont construites en bois et seulement 4% des logements collectifs ont une ossature en bois. . Attention cependant, cela corrèle le marché des forêts, historiquement acyclique, à celui du bâtiment, très cyclique.

TRANSMISSION VERT

Le développement durable

La forêt est un poumon pour la planète et accueille une grande partie de sa biodiversité. En outre, il est possible d'accélérer sa captation de carbone avec une sylviculture adaptée. Si l'on ajoute que le bois est un matériaux infiniment moins consommateur de CO2 que l'acier ou le béton, qu'il est renouvelable et neutre en CO2 comme source d'énergie, il apparaît clair que le bois-énergie et le bois-construction sont promis à un bel avenir. L'adoption du décret bas carbone forestier fin 2018 et la détermination des méthodologies de calcul de captation par rapport aux scénarios de référence arrêtées ces derniers mois, témoignent de cet important mouvement. Un jour, pourquoi pas, les propriétaires forestiers pourront revendre des certificats carbone.

SHIELD VERT

La fiscalité

Le dispositif permettant de ne retenir que 25% de la valeur des forêts pour calculer les Droits de Transmission à Titre Gratuit lors d'une succession ou d'une donation, a été mis en place en 1930. Il se justifie par le fait que le bois sur pied constitue une récolte future (comme le blé ou le tournesol par exemple sur un ensemble foncier), c'est donc d'un revenu futur qui sera taxé en tant que tel. Or ce bois sur pied représente en moyenne environ 75% de la valeur d'une forêt, d'où l'abattement. En outre, se récoltant sur plusieurs générations, un abattement des trois quarts permet au travail dans une forêt de rester rentable. Aussi ce dispositif n'est pas une niche fiscale, son évolution n'est ni probable ni souhaitable, mais une modification aurait certainement un impact sur la valeur des forêts.

SOCIETE CIVILE VERT

Le contexte économique

L'environnement actuel de taux bas rend la forêt compétitive comme placement financier. Avec 1 à 2% de rendement, auquel peut venir s'ajouter l'appréciation de la valeur du foncier forestier, ce placement a montré sa robustesse. En témoigne la présence d'acheteurs institutionnels : assureurs, mutuelles, caisses de retraites, fonds, en particulier sur les forêts de plus de 100 hectares. Enfin, la volatilité des marchés financiers et en particulier le choc de la crise de 2008, ont déplacé l'épargne vers les actifs dits tangibles. Le succès des Groupements Forestiers et Viticoles, mais aussi celui des SCPI dans l'immobilier ou du Capital Investissement dans les PME non cotées , en témoignent depuis plusieurs années. Cette recherche d'actifs réels soutient la valeur des forêts françaises.

Obtenez gratuitement le guide 2019 de l'investissement forestier

Rédigé par nos experts

guide des investisseurs